Avangard

Historique

L’Avangard est une arme stratégique d’un nouveau type conçue par le russe NPO Mashinostroyenia Corporation (qui fait désormais partie de Tactical Missiles Corporation) afin de contrer la montée en puissance des défenses anti-missiles balistiques des États-Unis et des pays de l’OTAN. L’Avangard est aussi désigné Projet 4202, Yu-71 ou encore Yu-74.

Il s’agit d’un planeur hypersonique ou Hypersonic Glide Vehicle (HGV) en anglais. Il est intégré sur le missile balistique intercontinental (ICBM) de type UR-100N UTTKh (SS-19 Stiletto Mod.4) qui sert à le lancer et à l’accélérer dans sa première partie de trajectoire jusqu’à environ 100 km d’altitude. Puis vient la phase planante lui permettant de franchir des distances de plusieurs milliers de kilomètres à une altitude de quelques dizaines de kilomètres. L’Avangard pourrait atteindre une vitesse de jusqu’à Mach 20 ou Mach 27 ! Sa grande portée et sa grande vitesse le rendent donc très difficile à intercepter par des défenses anti-missiles qui n’ont que quelques secondes pour réagir. De plus, l’avantage d’un glider hypersonique est de pouvoir manœuvrer rapidement et donc de modifier sa trajectoire pour la rendre imprévisible ou éviter des défenses.

L’Avangard est équipé d’une tête nucléaire mais peut également être équipé d’une charge conventionnelle. Ce qui entretient le doute sur les intentions de la Russie en cas de lancement de missiles de ce type... L’Avangard disposerait en outre de contre-mesures pour leurrer les défense adverses. Sa précision n’est pas connue ni son système de guidage : centrale inertielle hybridée GLONASS ou autre ? Le système de guidage initialement conçu en Ukraine a du être remplacé par un équivalent russe en 2017.

Le développement de l’Avangard aurait commencé en secret en 2003 après la décision américaine de se retirer du traité sur les armements anti-missiles balistiques (ABM) annoncée en décembre 2001 et devenue effective le 13 juin 2002.

Mais les études russes sur les gliders hypersoniques avaient commencé dès les années 1980, permettant de faire maturer les briques technologiques nécessaires : aérodynamique, matériaux fortement résistant aux contraintes mécaniques et thermiques (>2000°C), charge nucléaire, guidage, contrôle, navigation... De premiers essais de gliders expérimentaux (type Yu-70/102E) sur le missile SS-19 auraient eu lieu entre 1990 et 2004 dans le cadre du projet Albatross. Lui a succédé le projet 4202 / Yu-71 qui est devenu l’Avangard d’aujourd’hui.

Environ 8 essais (réussis ou non) de l’Avangard auraient été réalisés entre décembre 2011 et décembre 2018. Celui du 26 décembre 2018 a été réalisé avec succès depuis la base de Dombarovskoye. Après avoir parcouru environ 6000 km, l’Avangard a atteint sa cible situé sur le site d’essais de Kura dans la péninsule du Kamchatka.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé la fin du développement de l’Avangard dès le 1er mars 2018 pour une mise en service d’ici fin 2019. Les deux premiers Avangard ont donc été officiellement mis en service le 27 décembre 2019 au sein de la 13ème Division de Missiles de la 31ème Armée des Forces de Missiles Stratégiques (RSVN). Ce fut un succès majeur pour la communication de Vladimir Poutine... La Russie étant le premier pays au monde à déployer ce type d’armement. L’ingénieur en chef Gerbert Yefremov a d’ailleurs été décoré par Vladimir Poutine en octobre 2020 pour avoir conçu et développé une arme aussi innovante que l’Avangard. D’ici quelques années, la Chine et les États-Unis devraient eux aussi mettre en service des gliders hypersoniques tandis qu’en Europe, seule la France a entamé des travaux d’études technologiques et de démonstration.

Il est néanmoins probable que les essais technico-opérationnels russes se poursuivent encore aujourd’hui, une fois la campagne de communication passée... L’objectif russe est de compléter la dotation du premier régiment à 6 missiles en 2021 et d’en équiper un second d’ici 2027.

A terme, l’Avangard doit être intégré sur le nouvel ICBM de type RS-28 Sarmat dont la mise en service n’est pas attendue avant 2022 au mieux. Le RS-28 Sarmat pourrait recevoir plusieurs Avangard (3 ?) contrairement au SS-19 Stiletto Mod.4 qui n’en reçoit qu’un. Mais l’Avangard ne sera certainement produit qu’en petites quantités du fait de son coût élevé.

Versions

- Projet 4202 : nom initial du projet.
- Yu-71 / 74 Avangard : Yu-71 et Yu-74 désignent tous les deux le même glider mais qui peut se décliner en versions nucléaire (Yu-71) ou conventionelle (Yu-74).

CARACTERISTIQUES
DIMENSIONS
Longueur environ 5,4m
Largeur n.c.
MASSES
poids environ 2 tonnes
PERFORMANCES
portée > 6000 km
altitude environ 100km au lancement puis quelques dizaines de km en phase planante
vitesse Mach 20-27
ECP n.c.
ARMEMENTS
charge nucléaire (Yu-71) ou conventionelle (Yu-74)

L’Avangard dans les forces stratégiques russes

Nom Quantités Livraisons Commentaires
Avangard 2 à 6 2019-21 Un régiment complet à 6 missiles SS-19 Stiletto Mod.4 (en silos) doit être équipé de l’Avangard (1 par missile) d’ici 2021. Il a reçu ses deux premiers vecteurs en décembre 2019 et les 2 suivants étaient attendus fin décembre 2020. Ils sont basés au sein de la 13ème Division de Missiles de la 31ème Armée des Forces de Missiles Stratégiques (RSVN). Un second régiment doit suivre d’ici 2027, peut-être sur le nouvel ICBM RS-28 Sarmat permettant d’emporter plus d’Avangard.

Article

> Mise à jour : février 2021
> Date de publication : février 2021

> Auteur : Redstars.



Trajectoire type d’un planeur hypersonique (source : DARPA).


Illustration du lancement de l’Avangard par un missile balistique (source : Ministère de la Défense russe).


Illustration de la phase de vol de l’Avangard (source : Ministère de la Défense russe).


Véhicule de transport / chargement de l’Avangard (source : Ministère de la Défense russe).