Accueil > Veille 2001

Veille stratégique 2001

 

Novembre / Décembre 2001

RedStars vous propose aujourd' hui un petit bilan sur les moyens aériens (certes maigres mais pas inexistants) des belligérants en Afghanistan (Talibans et Alliance du Nord). Après le retrait des soviétiques, la force aérienne afghane alignait 65 Mig-21, 30 Mig-23, une dizaine de Su-7, 50 Su-20/22, une quarantaine d' avions de transport léger (An-2/24/26/32/12 principalement), 10 L-39, 45 Mi-8 et 30 Mi-24 dans des états divers. Les talibans se sont emparés de la plupart des aéronefs encore en état de vol de l' ex armée de l' air afghane dans les années 1990 lorsqu' ils se sont emparé du pouvoir, capturant notamment la base aérienne d' Herat en Aout 1995. Il s' agissait surtout de Mig-21 et Su-22 vétustes. Quelques autres appareils ont probablement été acquis dans les pays voisins d' ex-URSS. Avant la capture de Mazar-e-Sharif en Juillet 1998, la milice du chef de guerre Dostom, alors en lutte contre les talibans, aurait utilisé également des Su-22 et 3 Mig-21 ainsi que 3 L-39 et des Mi-24. Plusieurs appareils ont été abattus lors de raids aériens (contre la base de Bagram notamment) tandis que des défecteurs ont livré plusieurs appareils aux talibans. Sur le front du Nord, Massoud disposait d' au moins 12 Mig-21 acquis via le Tadjikistan et qui opéraient depuis la base de Taloquan. Ils auraient mené des raids contre Kaboul avant que Taloquan ne soit pris par les talibans en 1998. Le Pakistan a fourni une aide importante et précieuse aux talibans en les aidant à remettre en état leurs avions et en leur fournissant même un appui aérien avec des chasseurs pakistanais lors de leurs campagnes importantes. Avant l' opération Enduring Freedom, les talibans possédaient encore environ une vingtaine de Su-20/22 et 5 L-39 ainsi que quelques An-12 et An-24/26 de transport et des Mi-8 et Mi-24. Des rumeurs prétendent que l' Iran aurait fourni 20 Mig-21 ex-iraquien à l' Alliance du Nord en 2000 venant s' ajouter aux 4 Mi-24 et quelques Mi-8/17 et An-24/26 possédés par Massoud. A noter le raid nocturne audacieux effectué le 12 septembre 2001 par les 4 Mi-24 (modernisés probablement avec l' aide russe car capables d' opérer de nuit) de l' Alliance du Nord contre l' aéroport de Kaboul. Mais les événement du 11 Septembre ont tout changé. L' aviation des talibans a été entièrement détruite au sol dès les premiers jours de bombardements (sur les photos satellite ci-contre, on voit l' aérodrome d' Herat aux mains des talibans avant et après attaque par l' aviation américaine; on distingue une dizaine de chasseurs et un avion de transport) tandis que l' Alliance du Nord recevait l' appui aérien américain et une aide russe (en partie financée par les USA) comprenant 24 Mi-8 et 12 Mi-24. L' avenir nous dira si l' Afghanistan parviendra à la paix espérée depuis longtemps. Une nouvelle force aérienne unifiée s' établira alors peut-être avec l' aide occidentale...

Russie: Poutine signe une nouvelle loi accordant plus d' indépendance aux firmes russes d' armements dans la vente de pièces de rechange. Le service après-vente sera donc facilité à l' avenir.

Les exportations d' armes russes atteignent les 4 Mds de dollars en 2001 , c' est le plus haut niveau depuis fort longtemps. La Russie prévoit de surpasser ce chiffre en 2002.

La chaîne de production de l' Il-78 a été rouverte en Ouzbékistan afin de produire 6 exemplaires commandés par l' Inde.

Un accord de coopération militaire russo-iranien a été signé en octobre 2001 dans le cadre d' un plan de réarmement de l' Iran en 25 ans. Déjà 30 Mi-17 ont été commandés suite à cet accord et l' Iran est fortement intéressée par d' autres armements russes: systèmes sol-air S-300 et Tor-M1 (SA-15), chars T-90, missiles antinavires, avions de combat... Iran pourrait ainsi devenir le 3ème plus gros client russe après la Chine et l' Inde.

Les présidents russe et américain s' accordent sur un projet de réduction du nombre d' ogives nucléaires respectives à un nombre entre 1500 et 2200. De plus, la Russie accepte le retrait américain du traité ABM de 1972 et déclare que cela ne la menace pas stratégiquement. Il est clair que l' on assiste aujourd' hui à un rapprochement entre les USA et la Russie initié par Poutine lors des attentats du 11 Novembre contre les USA.

L' Inde projette d' acheter des radars russes capables de détecter les avions furtifs.

1er vol du Su-30MKI en Russie le 28 Décembre 2001. 32 appareils sont à livrer à l' Inde d' ici fin 2003 et 18 autres Su-30MK déjà livrés seront à porter à ce standard ultérieurement.

La Croatie achète 4 Mig-21 d' occasion à la Roumanie . Ce contrat inclut la remise en état de 8 autres Mig-21 croates.

La Russie propose une nouvelle arme électromagnétique capable de brouiller tous les radars sur une distance de 600 km. Une adaptation sur avion est envisagée.

L' Ukraine aurait signé un contrat de coopération avec la Russie pour moderniser ses Mig-29; probablement au standard SMT.

Sukhoi s' associe à l' équipementier français Thales pour vendre ses Su-30MK et notamment à la Malaisie qui demandait des équipements occidentaux. Le Be-200 pourrait aussi être proposé avec une avionique française.

2001: meilleure année pour MIG depuis la chute de l' URSS ! Il est vrai que depuis plus de 10 ans, les Mig et en particulier le Mig-29 se vendaient mal (le dernier contrat datait de 1995 avec une commande de 18 Mig-29SE pour la Malaisie). Mais aujourd' hui, on assiste en quelque sorte à une renaissance de MIG. Non seulement MIG a complété son catalogue avec les Mig-29M1/M2, Mig-29OVT et les dernières versions des Mi-29K et KUB mais il a aussi obtenu plusieurs contrats. Ont ainsi été commandés 14 Mig-29 par le Yémen (bien que ce contrat ne soit pas totalement reconnu officiellement par MIG), 10 par le Myanmar et un autre contrat aurait été conclu avec un pays resté secret. L' Inde va aussi commander sous peu des Mig-29, en version navale, pour équiper le porte-aéronefs qu' elle devrait acquérir en Russie en 2002. Enfin, de nombreux Mig-29 sont à moderniser dans le monde (Hongrie, Bulgarie, Inde...).

Le prototype du Mig 1.44 reçoit son système d' arme afin d' être testé.

La Pologne veut récupérer (gratuitement) les 23 Mig-29 allemands encore en service en Allemagne.

Le Su-30KN vient d' achever ses essais et Moscou vient de débloquer les crédits pour moderniser 30 Su-30 à ce standard entre 2002 et 2004.

HAUT DE PAGE

Septembre / Octobre 2001

Le salon international de l' aéronautique russe MAKS 2001 s' est tenu du 14 au 19 Août sur la base de Zhukovskiy. Ce fut l' occasion pour la Russie de montrer le dynamisme de son industrie aéronautique (et militaire en particulier). Pas moins de 525 firmes en provenance de 34 pays étaient présentes et 130 aéronefs étaient exposés au sol. On notera la large présence de la Chine, des USA et d' EADS pour l' Europe. Sukhoi, qui est actuellement la plus grande firme aéronautique du pays, présentait ses Su-30MK, Su-47 (encore nommé S-37 jusqu' à récemment), Su-32, Su-33, Su-25UTG et autres Su-24MK et Su-25SM modernisés... Mig présentait quant à lui ses dernières versions du Mig-29 dans une tentative de reprendre des parts de marché face au champion de l' exportation qu' est Sukhoi. Quatres versions figurent aujourd' hui dans son catalogue: les Mig-29K et Mig-29KUB navals (vendus à une cinquantaine d' exemplaires à l' Inde récemment) et les Mig-29M1 (monoplace) et Mig-29M2 (biplace) basés à terre (et proposés à la Malaisie dans le cadre du contrat MRCA -multirole combat aircraft). Ils disposent tous de systèmes et d' armements modernes et sont assez proche les uns des autres dans un souci d' uniformisation. Etait également présenté un prototype très agile avec moteurs à poussée vectorielle dénommé Mig-29OVT. Le Yak-130 était quant à lui présenté pour la première fois dans sa version armée: le Yak-130D avec radar et 3 tonnes d' armements classiques ou guidés. Des versions grandement modernisées (nouveaux moteurs, capacité d' opérer de nuit et par tous les temps...) du Mi-24 (le Mi-24PN), du Mi-35 (le Mi-35M) et du Mi-17 étaient également présentées. A noter la présence des avions suivants: un An-225 ukrainien (l' avion le plus gros du monde), les amphibies Be-12 et Be-200. Les différentes présentations en vol furent exceptionnelles de par leur qualité. Dans cette vague d' optimisme, le gouvernement russe a annoncé une hausse des crédits militaires de développement et d' acquisition tandis que les constructeurs annonçaient d' autres améliorations à venir de leurs appareils. Le tout dans le contexte de la définition du futur chasseur russe prévu pour entrer en service vers 2010.

L' Ukraine va moderniser ses Mig-29: Kiev décidera d' ici la fin de l' année qui sera son partenairedans son projet: la Russie ou Israël. L' Ukraine possède environ 200 Mig-29 actuellement.

New Delhi va signer l' accord d' achat du porte-aéronefs "Adm Gorshkov" d' ici la fin de l' année.

L' Ukraine va continuer son aide militaire et technique à la Macédoine malgré les réticences de l' OTAN. L' Ukraine a déjà livré des chars et VCI, des armes individuelles et munitions ainsi que 6 Mi-24, 4 Mi-8 et 4 Su-25. Les livraisons avaient été suspendues à la demande de l' OTAN le 7 Aout lors des négociations de paix.

La République Tchèque va recevoir 6 Mi-35 en guise de paiement d' une partie des dettes de l' Etat russe. Les autres Mi-24 tchèques seront modernisés à ce standard afin d' opérer de jour comme de nuit et par tous les temps. Ils emporteront le missile antichar AT-12 (ou 9M120 Ataka).

La Malaisie toujours fortement intéressée par les matériels russes. La Malaisie se dit très intéressée par divers matériels russes dont le système sol air S-300, l' hélicoptère Mi-17 et surtout le Mig-29. Elle envisage en effet très sérieusement l' achat de Mig-29 supplémentaires. Le biplace Mig-29MRCA est actuellement en cours d' évaluation. Il s' agit d' une version dotée d' un rayon d' action supérieur (2000km à 6000km avec ravitaillement en vol) à celui de la version de base, d' une avionique et de systèmes modernes (viseur de casque, radar Zhuk-M portant à 120-150 km en mode air air, écrans multifonctions...) et d' armements récents et performants (missiles R-77, R-27 et R-73 en air air et missiles Kh-29, Kh-31, Kh-35en air-surface...). A suivre...

L' Inde a finalisé l' accord concernant la location de 4 TU-22M russes. Ils seront opérationnels dès le mois de Décembre.

La Chine devrait recevoir l' année prochaine 4 A-50U "Mainstay" commandés à la Russie. Ce contrat fait suite à l' abandon du programme d' acquisition d' Il-76 équipés d' un radar israélien Phalcon sous la pression des USA.

La Russie ne dispose plus que de 43 satellites militaires (et 20 civilo-militaires) en orbite contre 200 du temps de l' URSS et 170 actuellement pour les USA.  Et plus de 80% de ceux restant ont dépassé leur durée de vie. La Russie est en conséquence devenue incapable d' assurer une surveillance 24h/24 partout dans le monde. Le système GLONASS (le GPS russe) ne dispose plus quant à lui que de 9 satellites sur un total de 24 nécessaires à son bon fonctionnement. Ce bilan alarmant implique une baisse très sensible des capacités militaires de renseignement russes.

Un Mirage F-1 à MAKS 2001 !!! Rosoboronexport présentait un Mirage F-1 modernisé par l' industrie russe avec un moteur dérivé de celui du Mig-29 plus puissant et moins gourmant que le moteur frnaçais d' origine. Le système d' arme a également été revu pour pouvoir gérer le missile R-73 et un viseur de casque. Deux prototypes ont été réalisés à partir d' avions sud-africains.

Le Yémen aurait commandé 15 Mig-29 à la Russie pour 300 millions de dollars.

Le Pérou admet disposer de missiles R-77 Adder. Washington qui refusait jusqu' ici de livrer des missiles AMRAAM au Chili pour ses F-16 récemment commandés, sous prétexte de déséquilibrer la situation militaire locale, pourrait désormais changer d' avis...

La Bulgarie veut moderniser ses Mig-29 au lieu d' acheter des F-16. L' achat d' appareils neufs est reporté en 2006 pour raisons financières.

Les constructeurs aéronautiques russes semblent se préoccuper plus du service après-vente qui laissait à désirer depuis longtemps. C' est un constat que l' on a pu faire lors de MAKS 2001 avec des firmes russes proposant un soutien logistique amélioré et des modernisations des appareils déjà vendus (Su-24, Su-25, Su-27, Mi-8, Mi-24...).

L' Iran aurait signé d' importants contrats avec la Russie malgré le désaccord américain. Téhéran aurait commandé des matériels terrestres (dont des blindés BMP-3 et des systèmes antiaériens S-300) et aériens. La modernisations d' appareils d' origine russe est également prévue.

La Russie prévoit de moderniser 4 Mig-31 au standard Mig-31BM cette année.

L' Angola a pris livraison d' hélicoptères Mi-35 livrés par la Russie. Aucune précision n' a été donnée sur le contrat.

La République Tchèque veut vendre les appareils dont elle n' a plus l' usage. Il s' agit de 15 Su-25K, 3 Mi-24D, 17 Mi-2 et des avions de transport Tu-154 et L-410. Les Su-25 avaient été retirés du service en décembre 2000 et remplacés par des L-159 neufs.

Le dernier site ukrainien de missiles nucléaires SS-24 a été démantelé récemment.

Les missiliers russes très dynamiques: lors de MAKS 2001, ces derniers ont présenté de nombreux systèmes d' armes très performants comme les SAM S-300/400 (d' une portée maximale de 400 km) et SA-15 associés à des radars et capteurs toujours plus performants. Les armements air surface n' étaient pas en reste avec les nouvelles versions du X-59 antinavires, des X-25, X-29, X-31 et X-35... Sans oublier les redoutables missiles air air R-77 et R-73 qui sont parmi, si ce ne sont les meilleures armes air air du monde. De nombreuses autres améliorations et projets sont annoncés.

HAUT DE PAGE

Juin / Juillet 2001

Indépendance des forces spatiales russes (VKS): depuis le jeudi 31 mai, les forces spatiales russes sont de nouveau indépendantes. Cette indépendance décidée par Vladimir Poutine est aujourd' hui achevée. Les VKS avaient été intégrées au sein des forces de fusées stratégiques (RSVN) en 1997 pour une meilleure coordination des moyens matériels et financiers. Mais cela n' avait rien changé et la situation avait même empiré (seulement 4 satellites militaires lancés en 1999 contre 14 en 1997). En effet, beaucoup de satellites russes ont dépassé leur durée de vie sans qu' un ou des successeurs ne soient lancé. Pire, on a même parfois perdu le contrôle de certains satellites momentanément. Le budget accordé cette année à ce "nouveau commandement" serait 3 fois plus important qu' en 1999 selon le général Anatoli Perminov, commandant des forces spatiales russes. Cela devrait permettre une modernisation des infrastructures  existantes et le lancement de nouveaux satellites.

Les Tu-160 Blackjack devraient être modernisés pour rester en service jusqu' en 2050.

La Russie s' engage dans un plan de modernisation de son parc d' hélicoptères: seront concernés les Mi-8/17 et Mi-24 qui deviendront ainsi des Mi-24VK-1 et Mi-8MTKO. Les modernisations porteraient surtout sur une nouvelle avionique avec la capacité au combat nocturne, l' armement et peut-être l' ajout de blindages supplémentaires. Cela reviendra beaucoup moins cher que d' acheter des appareils neufs Ka-50/52 qui ne seront peut-être jamais produits en grande série.

Le Myanmar (ex Birmanie) aurait commandé 10 Mig-29 d' occasion à la Russie qui seront prélevés sur les réserves.

La Russie va moderniser les forces aériennes de la Libye: les sanctions internationales à l' encontre de la Libye ayant été "levées" dernièrement (pour sa coopération dans l' affaire de Lockerbie), la Russie va aider la Libye à moderniser une partie de ses avions de combat parmi lesquels on compte des Mig-25, Mig-23, Mig-21, Su-24 et Su-17/20 ainsi que des hélicoptères Mi-24 et ses systèmes sol-air. Toutefois, les sanctions n' étant pas encore officiellement levées, aucun matériel neuf ne sera livré dans l' immédiat. La Libye serait intéressée par l' acquisition ultérieure de Mig-31, Mig-29, Su-27, Su-32/34 ou encore de systèmes sol-air S-300.

4 Yak-130 destinés aussi bien à des essais en vol et des essais statiques sont en cours de production à l' usine Sokol de Nijni-Novgorod. Les essais en vol sont prévus pour 2003.

Forces nucléaires stratégiques: Moscou déploiera en décembre 2001 un quatrième régiment de missiles nucléaires intercontinentaux de type Topol M2. Ces engins de 47 tonnes affichent une portée de 10.000 km.

Les tuyères destinées au moteurs des Su-30MKI indiens ne seraient pas au point et posent problème. L' adaptation d' autres tuyères concurrentes est en cours pour pallier au problème.

La Russie refuse la proposition américaine de coopération technologique et d' acquisition de matériels russes en échange de l' acceptation du projet américain NMD de bouclier anti-missiles. Pour Moscou, la seule façon de lutter contre des Etats "parias" qui pourraient menacer la sécurité de l' occident et en particulier des Etats-Unis passe par une meilleure collaboration entre les grandes puissances mondiales.

Moscou veut évacuer ses dernières bases en Géorgie avant la fin de l' année 2001.

Panique au Bourget:   les avions de combat russes présents au salon aéronautique du Bourget 2001 sont partis précipitamment avant la fin du salon afin d' éviter leur saisie par une entreprise suisse créancière de l' Etat russe en guise de paiement des dettes russes. Il s' agissait d' un Su-30MK et d' un Mig-AT.

L'EC-2/30 "Normandie Niemen" s' est rendu en Russie avec trois Mirage F-1CT et un F-1B sur la base de Lipstek du 22 au 27 juin 2001.

Moscou et Pékin signent un nouvel accord d' amitié. Les deux pays s' accordent à condamner le projet NMD américain et à développer leurs relations commerciales déjà en pleine croissance. Rien que dans le domaine militaire, la Chine est déjà le premier client des industries d' armements russes.

HAUT DE PAGE