Accueil du site > Mer > La marine russe possèderait 60 sous-marins dont 10 en opérations

Veille stratégique


15 avril 2009 - La marine russe possèderait 60 sous-marins dont 10 en opérations

Selon RIA Novosti, qui rapporte les propos d’un officier supérieur de l’Etat-major de la marine russe, la Russie possèderait 60 sous-marins dont 10 actuellement déployés en missions d’entrainement ou patrouilles de combat.

RIA Novosti précise que la flotte russe comprendrait :
- 10 sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE),
- 30 sous-marins nucléaires d’attaque (SNA),
- des sous-marins d’attaque conventionnels,
- des sous-marins pour les missions spéciales.

Les Delta IV (Projet 667BDRM) et Delta III (Projet 667BDR) formeraient le cœur de la flotte stratégique russe. Ces SNLE transporteraient chacun 16 missiles à têtes multiples et disposeraient de "matériel électronique moderne et de réduction de la signature acoustique" selon RIA Novosti. 3 Typhoon (Projet 941) sont également encore en service. L’un d’eux, le "Dmitriy Donskoï", sert actuellement de plateforme d’essais pour le nouveau missile balistique naval SS-NX-30 Bulava. Les 2 autres ("Arkhangelsk" et "Severstal") seraient en réserve mais seront "très probablement modernisés pour le transport et le tir de missiles de croisière de nouvelle génération comme l’ont été les Ohio américains". Un nouveau SNLE de type "Boreï" (Projet 955) vient en outre de débuter ses essais au mouillage. Il devrait débuter ses essais à la mer en juin ou juillet 2009 pour entrer en service fin 2009. 8 unités sont prévues au total.

La flotte de sous-marins nucléaires d’attaque est composée des sous-marins nucléaire lance-missiles de croisière SSGN Oscar II (Projet 949A) et des sous-marins nucléaires d’attaque SNA Akula I et II (Projet 971). Un nouveau SSGN de type Yasen (Projet 855) est également en cours de construction pour une livraison prévue en 2011.

La flotte de sous-marins conventionnels est composée de 19 Kilo (Projet 636/877) tandis que des Lada (Projet 677) de nouvelle génération sont en construction. Le prototype, le "Saint-Petersbourg" s’apprêterait à effectuer ses essais à la mer pour une entrée en service en 2010 tandis que le second (et premier de série), le "Kronstadt", est en construction. Un troisième, le "Sebastopol", devrait être lancé en 2010. 8 unités seraient prévues à terme. Enfin, Moscou disposerait de sous-marins dédiés aux opérations spéciales dont le "Sarov" (Projet 20120) entré en service en 2008. Il serait équipé d’une propulsion hybride associant un dispositif conventionnel diesel-électrique à un petit réacteur nucléaire. Selon certaines sources, il serait affecté à la Flotte du Nord et pourrait être utilisé comme navire espion.