Accueil du site > Terre > Jusqu’à 2000 chars T-91 pour l’Irak ?

Veille stratégique


17 janvier 2009 - Jusqu’à 2000 chars T-91 pour l’Irak ?

Alors que les forces américaines quitteront l’Irak après 2011, le réarmement du pays en chars de combat est au cœur de l’actualité. Le pays n’en possède en effet actuellement plus que 149 dont 77 T-72 modernisés et 72 T-55 plus anciens. Ce qui s’avère bien insuffisant pour lutter contre les insurgés dans tous le pays et surtout faire face au voisin iranien. Tous les autres chars irakiens ont été détruits en 2003 au cours de la seconde guerre d’Irak.

Il est logique que l’allié américain soit le premier à s’intéresser au réarmement irakien. La Defense Security & Cooperation Agency (DSCA) a ainsi notifié au Congrès américain fin 2008 une demande de l’Irak pour l’acquisition en "Foreign Military Sales" de nouveaux armements pour environ 6 Mds US$ dont des aéronefs, des chars et blindés, des fusils d’assaut, des shelters et équipements de communications ainsi que des patrouilleurs côtiers. En matière de chars et blindés, il s’agissait de 140 chars M1A1 Abrams modernisés au standard A1M par General Dynamics ainsi que différents véhicules dont 8 dépanneurs M88A2, 164 4x4 blindés HMMWV (AM General), 32 blindés M113 (BAE Systems), 400 blindés 8x8 Stryker (GD), 400 blindés 4x4 ASV (Textron) et des camions. Des acquisitions confirmées par le blog Ares qui précise que des militaires américains vont même commencer à former 28 membres d’équipage irakiens sur Abrams en vue de la livraison des chars à partir de 2010.

Dans le même temps, Defense News affirme que l’Irak envisage d’acquérir jusqu’à 2000 T-72 d’occasion en Europe de l’Est (République Tchèque, Pologne, Ukraine et Slovaquie) pour les faire entièrement moderniser en « T-91 » (à ne pas confondre avec le char polonais PT-91M qui est lui aussi un T-72 modernisé) avec des écrans numériques, viseurs thermiques, radios, désignateur laser, etc. La firme américaine Defense Solutions, qui avait déjà fourni à l’Irak 77 T-72 ex-hongrois modernisés en 2005, sera chargée de ces travaux. L’avantage de cette solution réside dans son coût (3 M$ pour un T-91 modernisé contre 10 M$ pour un M1 neuf) et la bonne connaissance du T-72 par les irakiens qui en ont possédé jusqu’à 2000 avant leur destruction. Si les T-91 devraient être interopérables avec les matériels américains et plus performants que les chars iraniens, certains analystes mettent par contre en cause la capacité d’un T-91 à résister à un EFP... Le PDG de Defense Solutions, Ringgold, affirme qu’un contrat devrait être signé dans les prochaines semaines. Il est possible que la transaction se fasse via une procédure FMS selon un porte-parole du DoD américain. Par contre, la société Defense Solutions ne serait pas un modèle de transparence selon certaines sources.



En savoir plus :